En bonne Compagnie – Janvier 2022

UN CHEMIN QUI MONTE …

Depuis les approches de Noël jusqu’à la Fête de l’Epiphanie, Montferrier aura connu cette année six Crèches sur rue et qui proposaient un cheminement continu : rue du figuier-montée de la pierre ronde-rue des deux Croix-rue du four-rue des fleurs-plan du bassin…

Tantôt à la fenêtre, tantôt s’avançant sur une table ou un parapet, chacune avait son propre caractère, chacune offrait un plaisir particulier, chacune chuchotait son message.
En fait, tant étaient généreuses ces crèches, le passant pouvait choisir d’y lire ou d’y entendre ceci ou cela ; notre Association , elle, a retenu un fil rouge à suivre jusqu’au sommet :
Sur la fenêtre de la rue du figuier les trois Rois Mages et leurs trois chameaux regardent l’Étoilé qui vient de s’immobiliser : une Croix du Sud au cœur de laquelle brille l’Étoilé de David. Un rayon en descend pour illuminer le Fils de David.

Les dynki toys étaient revenus plus nombreux pour affluer, montée de la pierre ronde, vers la crèche, entraînant avec eux de nouveaux animaux : l’éléphant lui même venait s’enquérir de son Créateur ; le plus gros animal de la Création n’allait pas être peu surpris…

Large, débordante, la crèche de la rue des deux Croix n’a cessé de s’amplifier jour après jour d’inventions et de dons. Monsieur le Curé, en soutane et rabat, chapeau rond et parapluie breton était venu en pèlerinage et, à l’écart des maisons, une fontaine attendait la Samaritaine…

Rue du four, J’ai vu passer le train De trois grands rois…En fait, le train qui les avait amenés ne les attendait pas car ils repartiraient par un autre chemin…

Rue des fleurs, avant de parvenir à la crèche, une petite maison nous attendait, blottie sous la neige : ma cabane au Canada ou la maison de Maria Chapdeleine ? Mais non, porte ouverte, une femme attend celle qu’elle voit arriver : précédant la Nativité, la Visitation.

Dans sa sobriété heureuse qui aurait ravi Pierre Rhabi, la crèche du plan du bassin était peut-être la plus proche de l’esprit de Noël: cinq images découpées dans du carton résistèrent, avec l’aide des voisins, au vent et à la pluie. Marie et Joseph paraissaient tout heureux : à voir leur visage joyeux et leurs pommettes rougies, ils avaient convenablement fêté cette naissance. Désolé de n’avoir pu les recevoir, l’aubergiste leur aurait-il offert une petite amphore de vin de Cana ? Noël, ce n’est pas seulement la Fête des enfants, Noël, c’est une grande joie pour tout le peuple !

« enbonnecompagnie34980@gmail.com »

Aqueduc – Récit de la sortie en Pays cathare du 23 octobre

Oyez braves gens voilà le récit du voyage

des seigneurs de Montferrier en pays cathares le 23/10/2021

A 07h30 l’heure des premières prières matinales notre groupe s’en est allé en direction de l’Abbaye de LAGRASSE première escale de notre journée culturelle.

Cette Abbaye est divisée en deux parties que nous avons visité séparément :

La partie publique, administrée, depuis 2005, par le Conseil Départemental de l’Aude comprenant la cour, le logis et la chapelle de l’Abbé, le dortoir des moines, le transept nord de l’église et un musée lapidaire.

La partie privée, appelée aussi « Abbaye Canoniale Sainte-Marie », administrée, depuis 2004, par les Chanoines. Cette partie comporte environ les 3/4 des bâtiments, avec l’église abbatiale, le cloître, les bâtiments conventuels du XVIIIème, le transept sud et le jardin (médiéval et renaissance). Nous avons pu découvrir l’histoire de cette Abbaye depuis sa fondation en 779 jusqu’à nos jours.

A 13h au Zénith le soleil c’est à Villerouge Termenes que gentes dames et courtisans se retrouvèrent pour ripailler dans la salle à manger seigneuriale d’un château Cathare du XIII – XIV siècle, nous étions alors dans un restaurant unique en Europe, un voyage dans le temps dans un décor historique. Dés notre arrivée nous étions tous habillés avec des costumes d’époque par des servantes qui accueillaient les hôtes pour festoyer.

A l’arrivée des notables de Montferrier, le festin put débuter sans fourchettes et sans assiettes s’il vous plait (pensez 800 ans en arrière) !! !! Verdure, tourte, chair de cailles étaient au rendez-vous, sans oublier la divine carafe ornée aux armories du seigneur et contenant un délicieux corbières qui réveillait les sens olfactifs et régaler le palais. Le dessert et le digestif « hypocras » furent très prisés par la cour. A ouï dire de mémoire de cathare ce repas fût presque « parfait », nous avons eu droit à un café tout en sachant qu’à l’époque cette boisson n’était pas servie dans les châteaux seigneuriaux.

A 14h30 après ce bon repas nos preux aqueduciens se séparèrent en deux groupes. Tous les participants du premier groupe s’installaient dans la forteresse, tous coiffés par un casque non pour guerroyer, mais pour écouter l’histoire de ce lieu.

En attendant leur passage dans la forteresse les participants de l’autre groupe, escortés par un compteur, ont déambulés dans les rues du village en écoutant les paroles décrivant ce haut lieu du catharisme ; nous avons pu voir également l’église du village où nous avons découvert un magnifique et monumental retable datant du XVIe siècle et dédié à Saint Etienne.

A noter que c’est au château de Villerouge-Termenès qu’un événement marquant s’y déroula en 1321 : le bûcher du dernier parfait cathare, Guilhem BELIBASTE, signant ainsi la fin du catharisme en Occitanie. Ensuite les archevêques de Narbonne se sont succédés dans ces lieux jusqu’à la Révolution Française en exerçant le pouvoir des grands seigneurs : impôts, justice…

A 17h45 le car était au rendez-vous pour ramener tous nos valeureux chevaliers vers le château de Montferrier, dans une ambiance bon enfant ; les uns papotant les autres rêvant de châtelains et châtelaines…! Merci à tous pour cette journée réussie sous le signe de la bonne humeur et la convivialité.

 

 

Secours catholique – Recherche un local, un vélo et des objets pour enfants

Chers Montferrierains et chères Montferrieraines,

Nous remercions chaleureusement toutes les personnes qui ont donné cette année malgré les conditions difficiles. Une nouvelle année va commencer et nous avons toujours besoin de vous !

Faute de place pour le moment, nous collectons uniquement les vêtements bébés et enfants, le matériel de puériculture, les jouets et les jeux.

Nous recherchons actuellement un vélo qui permettrait à une dame d’aller travailler.

Nous recherchons également activement un local à Montferrier, facile d’accès avec un loyer raisonnable, qui nous permettrait d’accueillir et d’accompagner les personnes que nous aidons et de collecter et stocker vos dons.

Pour de plus amples informations et pour les dons, n’hésitez pas à contacter Josette Perinot, notre responsable, au 06 13 77 96 90

Nous vous souhaitons de joyeuses fêtes de fin d’année.

L’équipe du secours Catholique de Montferrier-sur-Lez

Sécurité à la chasse, c’est l’affaire de tous

La sécurité des chasseurs et des non chasseurs est le point fondamental qui guide toute action de chasse, au petit comme au gros gibier. C’est encore plus important dans un territoire péri-urbain comme le nôtre où les chasseurs côtoient de nombreux autres utilisateurs des espaces naturels. Si  le risque zéro n’existe pas, plusieurs règles simples permettent cependant de les minimiser et de favoriser ainsi une cohabitation sereine entre chasseurs et non-chasseurs.

Rappelons que la chasse à Montferrier et Saint Clément se pratique en très grande majorité sur des terrains privés, en accord (tacite ou par convention) avec les propriétaires fonciers,  sur des terrains communaux ou même de l’agglomération (une partie de Baillarguet).

  • Pour les chasseurs

Une liste précise de consignes de sécurité figure dans le règlement intérieur de la société de chasse, voté lors de l’AG. En outre, pour la Diane (gros gibier) des consignes  spécifiques sont données avant chaque battue. Ces consignes concernent principalement le maniement de l’arme, les consignes de tir et les zones de sécurité. Les tirs ne se font qu’après identification formelle et visuelle du gibier et vérifié que le tir est sans danger pour autrui. De plus, des consignes de sécurité passive sont édictées (casquette orange pour le petit gibier,  tenue orange fluo pour la Diane, par exemple)

Toutes ces consignes doivent être impérativement appliquées. Elles visent à s’assurer que les tirs se font sans danger, tant pour les autres chasseurs que pour les non chasseurs.

  • Pour les non-chasseurs

Afin de minimiser les risques, les promeneurs sont invités à respecter les panneaux d’information installés en limite de battue et éviter ou contourner  les secteurs concernés pendant la durée de la battue. Encore trop de promeneurs ou VTTistes passent outre et se mettent ainsi en danger.  

Les battues au sanglier ont le plus souvent lieu le samedi matin. Il arrive cependant que des battues exceptionnelles soient décidées en urgence (dégâts sur des parcelles agricoles, par exemple). Dans ce cas, une information spécifique est envoyée à la mairie.

Le port de vêtements de couleur vive est également un facteur important pour améliorer la sécurité. Cela leur  permet également de pouvoir être repérés plus facilement par les secours en cas de malaise, ou d’accident,…). L’important n’est pas de voir les chasseurs, mais d’être vus et clairement  identifiés par ceux-ci. Par exemple, le bruit d’un VTT sur un chemin caillouteux en sous-bois ou celui d’un randonneur peut ressembler à celui du sanglier. Il en est de même pour le chercheur de champignons en sous-bois. Porter une casquette ou un haut de couleur vive lève instantanément le doute.

De nombreuses informations, ainsi que les contacts, sont disponibles sur le site internet de la mairie.

Annulation des Pinèdes du Lez

Contrairement à ce que nous envisagions, les contraintes sanitaires imposées en cette rentrée pour la tenue d’évènements importants ne nous permettent pas d’organiser sereinement les Pinèdes du Lez cette année.

Nous nous voyons donc dans l’obligation d’annuler, pour la deuxième année consécutive, les Pinèdes du Lez qui devaient avoir lieu le dimanche 12 septembre 2021.

Espérons que nous pourrons nous retrouver en 2022 dans des conditions plus favorables qui nous permettront de conserver le caractère sportif et convivial propre à ce type de manifestation.

Le Président de l’Aqueduc

J-Pierre MOULIN

Société de Chasse – Ouverture 2021-2022

Les périodes et jours d’ouverture de la chasse ainsi que des informations utiles figurent sur le site de la commune, à la rubrique « associations ».

Pour la saison 2021/2022, l’ouverture générale est du 12 septembre 21021 au 28 février 2022 inclus. L’ouverture au petit gibier est traditionnellement décalée après les vendanges, souvent le premier dimanche d’octobre.

En fonction des impératifs de bonne gestion cynégétique pour certaines espèces et sur dérogation préfectorale, les dates peuvent être décalées (par exemple à partir du 1er juin pour le sanglier, jusqu’à fin mars pour le renard)

La chasse est ouverte les jours suivants :

Les battues au grand gibier font également l’objet d’informations spécifiques directement sur le terrain (panneaux). Dans la mesure du possible une information peut être fournie 1 ou 2 jours avant en mairie.